Un peu d’histoire du saut en parachute.

C’est à Léonard de VINCI (1452 – 1519) que revient le mérite d’avoir, le premier, conçu scientifiquement un projet de parachute à l’usage d’homme. Vers 1616, Fausto VERANZIO (1551 – 1617) saute d’une tour à Venise à l’aide d’une carcasse recouverte de toile pour ralentir sa chute et il atterrit sans dommage.

En 1783, un jeune professeur de chimie de Montpellier, Louis-Sébastien LENORMAND (17571839), réalisa un parachute avec plusieurs parasols. En 1797, André Jacques GARNERIN est considéré comme le premier parachutiste, car c’est lui qui fait le premier saut réussi.

À partir de cette époque le parachute prit vraiment de l’importance. GARNERIN eut de nombreux émules parmi lesquels son frère Jean-Baptiste, le professeur BOURGUET et une jeune fille pleine d’enthousiasme nommée Geneviève LABROSSE.

Le développement du parachute progresse en même temps que celui de l’aérostation. Les exhibitions de sauts en parachute à partir des ballons étaient devenues communs aux Etats-Unis dès l’année 1880. Les parachutes se rapprochaient du modèle inventé par GARNERIN. L’aéronaute parachutiste se trouvait dans une nacelle suspendue à la voilure du parachute.

Le premier à utiliser un harnais au lieu d’une nacelle fut le capitaine Thomas BALDWIN (1854 – 1923), un des plus éminents pionniers américains du parachutisme. Il fabriqua un harnais similaire à ceux qu’on utilise aujourd’hui. 

Les sauts en tandem.

L’idée du parachutisme en tandem a émergé dans les années 70. Certes, quelques parachutistes chevronnés avaient déjà emmenés de jeunes enfants sous leur parachute dans les années 60, mais ils utilisaient des systèmes forcément peu orthodoxes, puisque aucun matériel n’était encore prévu à cet usage. Les premiers cas reconnus remonteraient à 1966, sous des voiles hémisphériques.

C’est en 1972 que l’américain Bill Booth commença à s’intéresser aux sauts en parachute tandem, et il fit des essais avec des chuteurs confirmés qui portaient tout de même leur propre parachute (toujours hémisphériques). Le premier saut tandem en aile (les voiles actuelles) fut effectué en 1977 par Mike Barber (un employé de Bill Booth) et Bob Favereau, en emportant tout d’abord des enfants très légers.

Le premier saut en parachute tandem « officiel », aura lieu quant à lui le 10 septembre 1983, en créant pour cela un parachute aux dimensions plus importantes et capable de supporter la masse de deux personnes. C’est toujours Bill Booth, inventeur de nombreux concepts pour le matériel de parachutisme (hand-deploy, système 3 anneaux…) qui sera donc réputé être le père du parachute tandem.

D’autres améliorations verront progressivement le jour – comme le ralentisseur, pour diminuer la vitesse de chute et donc le choc à l’ouverture. Considéré comme au point, le saut en tandem va, à partir de là, se répandre dans de nombreux pays. Il atteindra la France en passant par Strasbourg, tout d’abord grâce à des moniteurs allemands. C’est Marc Bonneau qui exportera le saut en tandem dans notre pays en 1987.

Développé il y a un peu plus de trente ans, cette formule, devenue très populaire au fil du temps, permet chaque année à plusieurs milliers de personnes de découvrir le parachutisme en sécurité et sans qualification particulière.